Actualités en Santé Pour Champlain

 Partager  |  Courriel  |  Imprimer

24 octobre 2017

L'Ontario améliore dans les écoles la sécurité des élèves ayant des affections médicales prédominantes

L'Ontario améliore dans les écoles la sécurité des élèves ayant une ou plusieurs affections médicales prédominantes, et, pour ce faire, il exige que les conseils scolaires mettent en place un plan de soins individualisé pour chaque élève ayant des affections médicales prédominantes.

La ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter, a annoncé cette politique aujourd'hui à la Holy Name Catholic School à Toronto.

D'ici la prochaine année scolaire, tous les conseils scolaires de l'Ontario devront avoir en place des politiques pour améliorer la sécurité des élèves qui souffrent d'asthme, de diabète ou d'épilepsie ou qui sont à risque d'anaphylaxie. Pour chaque élève ayant des affections médicales, les conseils scolaires devront élaborer un plan de soins qui comprendra les coordonnées des personnes à contacter en cas d'urgence ainsi que les procédures à suivre pour répondre aux besoins propres de l'élève.

À cet égard, la province a travaillé en collaboration avec des partenaires en éducation et plusieurs organismes du secteur de la santé, notamment les suivantes : Association pulmonaire - Ontario, Asthme Canada, Allergies alimentaires Canada, Epilepsy Ontario, Société canadienne de pédiatrie et Diabète Canada. Ces partenaires ont également contribué à la préparation de ressources éducatives qui appuieront la formation des éducateurs et qui aideront à accroître la sensibilisation à l'égard des affections médicales dans les écoles.

Soutenir la santé physique et le bien-être des élèves, des éducateurs et du personnel scolaire fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref
  • La politique proposée s’appelle note Politique/Programmes (NPP) no 161 : Soutenir les enfants et les élèves ayant des affections médicales prédominantes (anaphylaxie, asthme, diabète et épilepsie) dans les écoles.
  • Le Ministère a consulté les associations d’enseignants, les syndicats des travailleurs en éducation, les associations de directions d’écoles et les dirigeants des conseils scolaires pour élaborer la NPP.
  • Le Ministère a fourni une aide financière à l’Ophea, à la Corporation des services en éducation de l’Ontario et aux organismes de santé pour qu’ils puissent modifier leurs ressources existantes ou à en créer de nouvelles, en vue d’appuyer les conseils scolaires dans la mise en œuvre de la NPP.
  • Le ministère de l’Éducation poursuivra sa collaboration avec ses partenaires en éducation, les organismes de santé et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin d’appuyer ce travail et de continuer à renforcer les mesures de soutien offertes dans les écoles aux élèves ayant des affections médicales.

Ressources additionnelles
Citations

« Il s’agit d’un premier pas important dans le soutien du bien-être des élèves ayant des affections médicales. L’approche collaborative que nous avons adoptée permettra de rassembler tous les partenaires, notamment l’Association pulmonaire – Ontario, Asthme Canada, Allergies alimentaires Canada, Epilepsy Ontario et Diabète Canada, ainsi que le ministère de l’Éducation et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, et d’accorder ainsi la priorité à la sécurité des élèves. »
Mitzie Hunter
ministre de l’Éducation

« La note Politique/Programmes portant sur les affections médicales prédominantes appuie l’application cohérente de la Loi Ryan dans toutes les écoles de l’Ontario, ce qui permettra de sauver des vies et de rassurer les parents à l’égard de la sécurité de leurs enfants à l’école. »
Vanessa Foran
présidente et directrice générale, Asthme Canada

« Mettre en place des politiques, des plans de soins et de la formation pour le personnel sont des mesures qui permettront d’améliorer la situation de beaucoup d’élèves et de leurs familles. Cependant, ne perdons pas de vue qu’il reste du travail à faire pour fournir un soutien équitable dans tout l’Ontario. C’est pourquoi Diabète Canada continuera à défendre les intérêts des enfants diabétiques. »
Russell Williams
vice-président, relations gouvernementales et politique publique, Diabète Canada

« La nouvelle NPP prévoit un moyen de réexaminer et d’améliorer des mesures clés déjà en place par suite de l’adoption de la Loi Sabrina, au bénéfice des élèves à risque d’anaphylaxie. C’est un important pas de plus pour soutenir les 138 000 élèves ayant des allergies alimentaires qui vivent en Ontario. »
Laurie Harada
directrice générale, Allergies alimentaires Canada

« Lorsqu’on pense qu’environ un enfant sur cinq vit avec l’asthme, on peut oublier que c’est une affection qui peut être très dangereuse, surtout lorsque les enfants n’ont pas facilement accès à leur inhalateur. La Loi Ryan a été adoptée pour soutenir tous les enfants. L’annonce d’aujourd’hui est une importante étape. En veillant à ce que les conseils scolaires de tout l’Ontario aient des politiques cohérentes, y compris une politique exigeant que les élèves asthmatiques aient un plan de soins, nous faisons des objectifs de la Loi Ryan une réalité… nous améliorons la sensibilisation à l’égard de ce sujet, nous renforçons les soutiens fournis aux élèves et nous sauvons des vies. »
Peter Glazier
vice-président, marketing, développement et affaires publiques, Association pulmonaire – Ontario


Renseignements au public

416 325-2929


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Nouvelles locales des soins de santé   Haut

RLISS de Champlain Liens à lignesanteChamplain.ca